Cannes, récompenses et solution officielle

Partagez sur

Bonjour à toutes et à tous, en ce jour de fête nationale !

Rappelez-vous il y a un peu plus d’un siècle. 107 ans pour être précis. Nous étions alors le matin du mardi 14 juillet 1914. Un autre jour de fête nationale, dans l’ombre de la grande guerre à venir.

Un cri affreux retentissait dans les coulisses du Castafiore, un music-hall parisien aujourd’hui disparu. Un homme y mourait dans d’étranges circonstances. Pas n’importe lequel et pas n’importe où.

Un diplomate très important, français, dans la loge de Rose-Marie, alors la plus célèbre et la plus française des cantatrices. Une reine à son époque.

Craignant pour le moral du pays en ces temps troublés, les autorités décidèrent d’étouffer l’affaire au plus vite. Le jour même.

De cette terrible journée ne reste plus aujourd’hui qu’un parfum de mystère, et surtout le souvenir de l’un des plus grands concerts de la scène française :

Rose-Marie chante, au music-hall Le Castafiore.

De cette histoire est né un jeu : Le Cri de Rose-Marie.

Ce dernier vous propose de résoudre une énigme, un peu à la manière d’une enquête policière : que s’est-il passé ce jour-là au Castafiore ?

Bien qu’elle existe, il a pour particularité de ne pas contenir la solution officielle, faisant alors de vous de véritables détectives, en proie au doute, à la spéculation et à la frustration.

Bref, livrés à vous-même.

Il est grand temps aujourd’hui de vous soulager d’une partie de ce fardeau, mais d’une partie seulement.

La solution officielle du jeu Le Cri de Rose-Marie paraîtra à l’occasion du prochain Festival International des Jeux de Cannes, qui se tiendra fin février 2022.

Elle sera téléchargeable au format PDF, depuis notre site internet et celui de Paille éditions, notre distributeur.

J’aurai justement le plaisir de vous accueillir sur leur stand. Un moment privilégié pour vous rencontrer, parler du jeu, de la solution, et aussi, je suppose, de mon absence prolongée sur le forum. Je répondrai à toutes vos questions.

Si malheureusement le festival devait être annulé pour des raisons sanitaires, cela ne perturberait aucunement la mise en ligne de la solution.

Pourquoi ce revirement ? Parce que quelqu’un parmi vous a accompli un travail titanesque, digne certainement de l’oeuvre des plus grands détectives.

Je vous présente Dupondt.

Et oui, Dupondt. Comme dans Tintin ou presque. Je ne l’invente pas ! Encore une référence à ce monument de la bande dessinée. Mais à tout bien réfléchir, pouvait-il vraiment en être autrement, quand on porte un nom à ce point prédisposé ?

Autant vous dire que devant la somme de travail abattu, et surtout cette capacité d’analyse hors pair, Columbo et Sherlock Holmes n’ont plus qu’à bien se tenir. A cela s’ajoute une prose ciselée et inventive, qui n’en rend la lecture que plus agréable.

Un fin limier et un beau parleur, qui mérite certainement une récompense. Voilà qui est Dupondt, et voilà quelle est sa récompense, amplement méritée :

1 coffret Wonderbox MILLE & UNE NUITS DE CHARME d’une valeur de 100 €
Pour 2 personnes (ou +)
5200 séjours en France et en Europe
Séjour au choix :
1 nuit + 1 dîner + 1 petit déjeuner
1 nuit + 1 accès au spa + 1 petit déjeuner
1 à 2 nuit(s) avec ou sans petit déjeuner

Wonderbox - Mille et une nuits de charme 

Vous trouverez sa solution, intitulée “Dupondt se jette à l’eau », en tête du forum “Je partage ou cherche une solution complète au jeu”.

Mais attention, car la partie n’en est pas finie pour autant.

Si la solution apportée par Dupondt est très proche de la vérité, elle n’en demeure pas moins incomplète. Plusieurs questions restent en suspens, et non des moindres :

  1. Qui était impliqué dans cette triste affaire ? De quelle manière et surtout, pourquoi ?
  2. Quelqu’un est-il intervenu depuis l’extérieur du Castafiore ? Si oui, qui et comment ?
  3. Quelle fut la chronologie des événements ce matin-là ? Et plus loin dans le temps ?

Pauvre Heinrich ! Décidément, il ne faisait pas bon être allemand en ces temps-là !

Il manque toujours un faisceau d’indices. Petit certes, et qui lui aussi a fini par se resserrer sous les coups de boutoir de notre ami Dupondt, mais réellement indispensable si l’on souhaite faire toute la lumière sur cette affaire. 

Disons que ce qui reste à découvrir, et qui se trouve en toutes lettres sous vos yeux, éclairera sous un jour nouveau les véritables motivations de notre infortuné suspect…

Il me semble tout à fait juste et pertinent de récompenser également celui ou celle qui viendra mettre la touche finale à la solution fournie par Dupondt.

L’équité voudrait, par égard au travail accompli par ce dernier, que la plus grosse récompense lui revienne. En fait, nous préférons plutôt jouer la carte de la stricte égalité.

Nous partons effectivement du principe que Dupondt, en publiant sa solution sur le forum, acceptait l’idée de la rendre publique, et donc de la partager librement avec vous, afin de vous inspirer dans vos propres recherches.

Les honneurs de la solution officielle, cependant, lui reviendront de droit au moment venu.

En attendant, l’heureuse ou l’heureux élu se verra récompenser du même prix :

Wonderbox - Mille et une nuits de charme 

Nous vous invitons à discuter et à poster vos solutions complémentaires sur le nouveau sujet intitulé “Dupondt se jette à l’eau – Solutions complémentaires”. Vous le trouverez à la suite du premier, Dupondt se jette à l’eau.

Vous pouvez aussi nous envoyer vos solutions complémentaires par messagerie privée à l’adresse suivante : contact@petit-joueur.fr

Nous vous ferons savoir, via le forum, sitôt que la solution sera complète et la seconde récompense attribuée. Si cela est à nouveau l’oeuvre de Dupondt, alors il en profitera doublement.

Quoi qu’il arrive, que la solution soit entre-temps complétée ou pas, la solution officielle sera définitivement disponible à l’occasion du Festival International des Jeux de Cannes, qui se tiendra fin février 2022

Au plaisir de vous lire.

Petit joueur & Paille éditions

Le Forum de Rose-Marie, solutions 

PS :
« Pour y parvenir, vous n’aurez besoin que de ce livre, de votre intelligence, de votre sens de l’observation, de beaucoup de curiosité, mais aussi d’un peu d’intuition et d’imagination

En écrivant ce jeu, j’ai délibérément laissé des blancs dans l’intrigue, car je ne souhaitais pas que la solution soit chirurgicale, millimétrique. Cette affaire, vieille de plus d’un siècle et étouffée dans l’oeuf, ne pourra tout simplement pas livrer tous ses secrets dans un final étourdissant, comme savait si bien le faire Agatha Christie.

Quand vous refermerez définitivement ce livre, j’espère qu’il aura su, jusqu’au bout, conserver sa part de mystère, et non de frustration.

Je ne suis pas d’accord avec toutes les propositions de Dupondt, dont une notamment et directement liée à la mort de Charles. Mais sa proposition tient parfaitement la route. Il a juste rempli un blanc différemment de ce que moi j’avais initialement prévu, et que je vous présenterai à Cannes.

Je me suis aperçu que cela ne changeait rien à l’intrigue, c’est pourquoi j’ai choisi de ne pas le remettre en question ici. Au contraire, cela tend justement à me conforter dans mon choix initial. Celui de faire appel à votre imagination pour combler les blancs, et j’avoue avoir été agréablement surpris. Vous avez vu des choses que moi-même je n’avais pas vu.

Rassurez-vous, ces blancs n’empêchent aucunement une vérité de se dessiner. Une vérité auréolée de mystère, mais une vérité quand même. Et Dupondt l’a en grande partie atteinte.

Mais l’imagination est une chose, et les faits en sont une autre. Je reviens encore une fois sur ce dernier faisceau d’indices. Des faits, et non un blanc, manquent à l’appel dans cette solution. Quelque chose de terriblement concret qui, si l’enquête avait pu aller au bout, aurait pu laver l’honneur de quelqu’un, ce qui n’est pas rien.

Comme pour tout le reste du jeu, il ne s’agit pas de preuves directes. Juste d’une concordances de petits faits qui, comme par hasard et mis bout à bout, pointent tous dans une direction et non dans une autre. Laquelle ?
Pascal