Photographie "Le Cri de Rose-Marie" – p. 86

Bonjour à toutes et à tous,

Rappelez-vous il y a un peu plus d’un siècle. 107 ans pour être précis. Nous étions alors le matin du mardi 14 juillet 1914. Un jour de fête nationale, dans l’ombre de la grande guerre à venir.

Cannes, récompenses et solution officielle

Avertissement SPOIL

Ce forum contient de nombreux indices. Si vous aspirez à résoudre cette énigme seul(e), nous vous conseillons alors vivement de le parcourir avec prudence, afin de ne surtout pas gâcher votre plaisir.

Merci de lire le règlement du forum

Accueil Le Forum de Rose-Marie Je partage ou cherche un indice sur un document précis Photographie "Le Cri de Rose-Marie" – p. 86

Vous lisez 83 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #1059
      Pascal Notredame
      Administrateur

      Pour discuter du document suivant :

      • Photographie « Le Cri de Rose-Marie »
        Page 86
    • #1423
      Gilou73
      Participant

      Tout est chamboulé mais, le cadre rose qui était devant le coffre photo page 16) a été posé sur la cheminée. Il masquait le coffre fort. Il a été déplacé pour permettre son ouverture.

      Louise porte les gants verts et le foulard de Rose qu’elle a récupéré sur le canapé de la loge (page 84).

      Il y a plusieurs points suspects dans la déclaration de Louise : elle n’est pas dans la loge pour récupérer le foulard qu’elle a déjà. Elle ne peut pas avoir griffé Charles car elle portait des gants. Elle n’était donc pas seule.

    • #1541
      Coralie et Julien
      Participant

      Un objet gris traine au sol devant l’assise du tabouret renversé (dans le coin inférieur droit). S’agit-il de l’arme du crime ? De la valise ? (ou les deux ?).

      En tous cas, l’objet a disparu lorsque la police prend sa photo (p.16), photo qui a d’ailleurs été arrachée. Sans doute par le même individu que celui qui a raturé tous les passages qui pouvaient mettre Cesare Pera en difficulté.

    • #1543
      Gilou73
      Participant

      La photo page 16 a été prise par Ernest à 8 h 52 et non par la police, Cela s’est passé avant 9 h. La photo de la page 86 a été prise à 9 h 25. La police a pris la photo de la page 25. C’est sur cette dernière que l’un de nos amis petit joueur a su retrouver le collier de Rose-Marie. Il n’est donc plus dans le coffre alors que Rose-Marie et Cesare ont constaté qu’il ne manque rien dans ce coffre. L’objet gris sur la droite de l’image ne peut pas être la valise diplomatique car elle est ou beige ou noire et sans doute noire car Ernest, même s’il dit qu’il n’en avait pas, dit qu’elle serait beige et Louise aussi. Rose-Marie n’est pas certaine et croit se souvenir qu’elle était noire.

      Je vous rappelle qu’il y a eu de nombreux vols en France, ces derniers temps … Le vol serait-il l’origine du meurtre. En tout cas, la disparition des clés étant antérieur à l’arrivée surprise de Charles, la possibilité d’ouvrir la loge est donc indépendante de la mort de Charles. Charles était-il au mauvais endroit, au mauvais moment ?

    • #1544
      Coralie et Julien
      Participant

      Une photo recouvrait celle de la page 16 et a été arrachée. Elle n’a pas le même cadrage que celle de la page 86. Le rapport de police y fait référence page 17 : ils l’ont prise juste à leur arrivée.

      Il y a bien un objet non identifié, apparemment métallique, qui se trouvait au sol à 9h25, mais plus après 9h33 (heure d’arrivée de la police devant le Castafiore).

    • #1550
      ReiXou
      Participant

      Le rapport y fait référence page 15 (j’ai cherché page 17).

      Je ne vois pas cet objet métallique dont tu parles. C’est la poubelle renversée, non ?

    • #1555
      Coralie et Julien
      Participant

      Oui, c’est la page 15.

      La poubelle est à gauche du coussin rouge du tabouret renversé, l’objet dont il est question est juste en dessous, un peu recouvert par le ruban adhésif.

    • #1559
      Gilou73
      Participant

      Cet objet peut être le vase qui était devant le coffre.

      D’autre part, la police n’a pas fait de photo de la loge. C’est Ernest qui aa fait les deux photos. La première après la livraison des fleurs et il sera vu par Cesare. La deuxième, juste après « l’accident » de Charles. La photo de la police montre l’étagère située entre la loge et l’atelier. C’est sur cette photo qu’on voit le collier de Rose-Marie, alors qu’il devrait être dans le coffre.

    • #1560
      Coralie et Julien
      Participant

      Le vase est en verre vert, il est visible derrière le pied de la table au centre de l’image. En revanche les deux verres qui étaient sur la table semblent avoir disparu tout comme la carafe. Alors qu’ils étaient destinés à Rose Marie et Charles…

      Un vase posé initialement devant le miroir pourrait être le fameux objet.

      La photo déchirée  et disparue a bien été prise par la police, il faut relire la page 15 !!!

    • #1561
      Gilou73
      Participant

      Effectivement, on voit bien un morceau de la photo prise par la police. Il n’y a pas de raison qu’elle diffère de celle prise par Ernest,  juste après le décès de Charles.

      Pour le vase, vous avez sans doute raison. Si ce n’est pas le vase ce peut être un des verres posés sur la table.

    • #1564
      marie 87
      Participant

      Il manque en effet les verres et la carafe. Mais le deuxième verre n’était pas destiné à Charles puisque Ernest ne voulait pas qu’il aille dans la loge. Il vérifie les rafraîchissements qui sont sur la scène (p 77). Pour qui était-il?

      Du coup, pourquoi manque-t-il ces verres et carafe? Peut-on avoir versé quelque chose dedans?

    • #1566
      Gilou73
      Participant

      L’autopsie ne signale rien. Il faut peut-être se concentrer sur d’autres indices. Sur cette image, il y a déjà pas mal d’éléments notables : les gants et l’écharpe que portent Louise. Tous les objets un peu partout alors que rien n’est cassé et que personne n’a rien entendu avant le cri de Louise. Louise est restée dans la loge ou du côté de l’étagère pendant 5 minutes. Le pli dans le tapis qui a entrainé la chute de Charles, en arrière, situe Charles contre la cheminée. Louise ne peut pas se trouver entre Charles et la cheminée. Une fois de plus son histoire ne tient pas la route.

    • #1581
      Albatur
      Participant

      Charles aurait il été étranglé ?

      Puis on aurait maquillé la scène de crime en frappant violemment le crâne de ce dernier afin de passer ça en un « regrettable accident » ? (Et aussi en mettant volontairement le bazar…)

    • #1583
      Gilou73
      Participant

      Pourquoi étranglé ? Il y aurait les marques autour de la gorge.

      Ce qui est probable c’est qu’il y a eu une mise en scène. Charles n’a pas crié, sinon il aurait été entendu puisque quand Ernest lui parle de l’erreur du fleuriste, il est entendu. Il a été surpris par l’attaque.

      Ta remarque sur le rapport d’autopsie est intéressante. Il se peut qu’il ait été frappé à la gorge. Du coup, il ne peut plus crier. La mort est liée aux vertèbres brisées. le criminel lui a peut-être tordu le coup. Ce n’est pas à la portée du premier venu. Sinon, il s’est brisé le coup en tombant. Dans ce cas, la chute des objets aurait pu être entendue. Dans tous les cas, Lucie est soit coupable, soit complice car elle est la seule personne officiellement présente.

    • #1584
      Albatur
      Participant

      A cause de l »hématome au pharynx c’est incompatible avec une chute… Sauf selon ma belle soeur (infirmière) si coup du lapin mais il faudrait un choc bien plus violent alors.

    • #1585
      Albatur
      Participant

      Louise pas Lucie…

    • #1586
      sam13
      Participant

      Le rapport d’autopsie est sans doute faux et dissimule la cause réelle du décès. Je pense que le rapport d’autopsie et la lettre anonyme ont été tapés a avec la même machine à écrire : regardez par exemple les lettres E et v , elles sont, dans le rapport et la lettre anonyme, à moitié effacées exactement de la même manière et ceci est valable pour toutes les autres lettres de l’alphabet. Ces petits défauts d’impressions sont la signature d’une machine à écrire. Se pose alors la question d’une complicité extérieur (le légiste) ou la fausse identité d’un suspect qui a écrit la lettre et aurait plusieurs couvertures dont légiste ( Heinrich?), ou le remplacement du rapport d’autopsie à posteriori…

    • #1587
      Albatur
      Participant

      Ca devient compliqué si même les rares documents qu’on a dans le dossier sont faux…

      Et si le rapport est bidonné pourquoi dans ce cas mentionner un fait qui pourrait faire douter la police (le fameux hématome pharyngé par exemple ainsi que le sang dans les fosses nasales…)

      C’est vrai que le seul à avoir une machine à écrire est Heinrich mais attention, n’oublions pas Lucien qui pourrait avoir ses accès au théâtre grâce à son père et qui lui aussi tape des articles sur machine.  Mais dans ce cas quel serait son intérêt ? Le père ne semble pas (pour moi) impliqué dans le « regrettable incident »…

       

    • #1588
      sam13
      Participant

      C’est clair que c’est super compliqué. Mais malheureusement je doute que l’auteur du livre ai mis la même « typographie » pour la lettre anonyme et le rapport d’autopsie par hasard. De plus l’autopsie a eu a 10h20 le 14/07 mais la police l’a eu tardivement puisque les annotations du policier écrites probablement le lendemain mentionne p13: nous attendons toujours le rapport du  legiste. Ça aurait laissé le temps à l’un des suspects de faire son autre job? Un peu à la Arsène Lupin… Je pense à Heinrich car certaines formulations de la lettre anonyme pourrait laisser penser que c’est lui.

    • #1589
      sam13
      Participant

      Je ne sais pas quoi penser de l’hématome pharyngé et du sang dans les fosses nasales, mais si le rapport était vrai alors la conclusion du legiste aussi: ça ne serait probablement pas incompatible avec une chute en arrière sur un objet contondant comme cause du décès…

    • #1591
      Albatur
      Participant

      Peut-être heinrich à t il modifie seulement les parties compromettantes mais comme pas spécialiste aura laissé passer certains faits qu’il n’a pas compris comme étant incohérent…

    • #1592
      Gilou73
      Participant

      Remettre en cause le rapport du médecin légiste risque de nous amener loin ! Cela fait penser au mystère de la Chambre jaune, ce serait le policier et le médecin légiste les coupables ?

      Il faut peut-être se recentrer sur l’énigme. Louise est très probablement impliquée. La visite de Charles n’était pas prévue. Il n’y a donc pas de préméditation. Il n’est pas certain qu’une valise diplomatique ait disparu. Les coupures de presse signale de nombreux vols. Le bijou de Rose-Marie est caché sur un mannequin du côté de l’étagère qui jouxte la loge. Pendant les 5 minutes où Louise est seule dans la loge, avant qu’elle ne crie, qu’a-t-elle fait ? Rose-Marie et Cesare disent que rien n’a disparu du coffre. Est-ce que Charles a été tué bien avant l’appel de Louise ?

    • #1594
      Albatur
      Participant

      Pourquoi mentent ils sur le bijoux absent ? Que cachent ils ? Qui protège ils ?

    • #1595
      Gilou73
      Participant

      Soit ils sont de connivence, soit le vrai collier a été remplacé par une copie. Je pencherais pour la copie, sinon, il y a trop de coupables. On ne va pas rejouer le crime de l’Orient Express !

    • #1596
      Gilou73
      Participant

      Si Rose-Marie est la victime du vol, nous pouvons la retirer des suspects. Si l’on peut éliminer l’option du suicide ou de l’accident de Charles, il nous reste donc tous les autres. Il nous reste plus qu’à suivre la trace du ou des voleurs. Les lettres, l’affiche, les articles de presse doivent nous aider. De même la présence des personnes aux différents endroits peuvent éliminer des options. Enfin qui connaît la combinaison du coffre ? Sans doute Louise car elle est la confidente de Rose-Marie, ce qui inquiète Cesare.

      Il nous faut donc relire une nouvelle fois le livre en essayant de situer les acteurs de ce drame.

    • #1597
      Albatur
      Participant

      J’arrive pas a cerner ce que pourrais être l’espece de cube gris en bas a droite… Un marteau ? (comme celui de l’atelier ?)

    • #1600
      Albatur
      Participant

      Autre élément : la position du corps est bizarre par rapport a la table…il devrait être dans l’autre sens non ? Essayez de faire tomber une table basse en vous cognant dessus, avec votre poids elle va basculer vers vous, hors là c’est l’inverse.

      Et si Charles avait été tué pendant qu’il tentait de lire la lettre déchirée ? Il se penche pour regarder dans la poubelle et bim ! Louise lui met un coup (de tisonnier, de vase ou autre).

      Ou alors Charles surprend Louise la main dans le coffre, il lui demande se qu’elle fait, là Louise fait un vieux trux du style « Non Aurélien!  » Charles se retourne et elle en profite pour lui mettre un coup de tisonnier ce qui le tue. Ensuite elle maquille la scène en renversant tout mais sans trop faire de bruit pour ne pas éveiller les soupçons.

      Bon j’avoue c’est un peu tordu mais faute de mieux pour le moment…

       

    • #1601
      sam13
      Participant

      Charles a très bien pu surprendre le vol (louise ? ) et à avoir été tué sans préméditation. La question de la véracité du rapport du légiste est centrale dans le sens où lui seul donne l’heure de la mort (9h20) et le lieu (pas de déplacement du corps). Personnellement le fait qu’il ai été tapé avec la même machine à écrire que la lettre anonyme me suffit pour ne pas en tenir compte. Pour ce qui est des coupures de journaux, celle concernant le père-lachaise est aussi intéressante: le gardien du cimetière retrouvé les yeux ouverts grimaçant peut faire penser au visage de Charles sur la photo de la scène de crime. Sa mort est plus qu’étrange (nu dans la tombe) , le rapport du légiste aussi (le même legiste??? ), et correspond à un moment où Heinrich et Louise sont sur Paris tous les deux.

    • #1602
      sam13
      Participant

      Le cube gris en bas à droite c’est probablement un verre (empoisonnement ?).

    • #1603
      sam13
      Participant

      Un truc qui est bizarre aussi sur cette photo est la veste d’Aurelien qui semble bien différente que celle des autres photos.

    • #1604
      Gilou73
      Participant

      Le cube gris est peut-être un verre. Au-dessus, ce n’est pas un manche mais le côté du tabouret.

      Pour la veste, à part quelques traits sur le col, c’est la même. Ce n’est donc pas une certitude.

      Il ne doit pas y avoir 50 médecins légistes à paris à cette époque. Que ce soit le même n’est pas impossible. L’heure précise de la mort de Charles n’est pas à prendre à la lettre. Il y a toujours une marge de plusieurs minutes. Ce qui est certain c’est l’heure sur les photos : à 9 h 15, il est avec Ernest et d’autres l’entendent. A 9 h 25, il est photographié, mort dans la loge. Il n’a pas été déplacé. donc il est bien mort dans la loge, alors que Louise y est et qu’elle ne dit pas qu’il y a quelqu’un d’autre. On peut faire simple : En l’absence d’autres personnes, seule Louise a pu commettre ce crime.

    • #1605
      Albatur
      Participant

      Pour le crime du père Lachaise, quel rapport avec l’affaire ?

      Pourquoi tuer un gardien de cimetière ?

       

    • #1607
      sam13
      Participant

      La veste d’Aurelien a aussi changé de couleur: elle est passé du rouge au marron. Pour les photos,  seules celles prises avec le reflet de Ernest dans le mirroir sont forcément prise par lui. De plus certaines horloges auraient pu être modifiée.  La photo de la scène de crime ressemble à une mise en scène, le corps de Charles les bras en l’air semble avoir été traîné. Le problème c’est qu’il est difficile d’avoir des certitudes sur quoi que se soit. Si la solution ne faisait pas appelle à beaucoup d’imagination on aurait déjà trouvé la solution…

    • #1608
      sam13
      Participant

      Pour le crime du père lachaise, il est étonnant de se fatiguer à fendre une dalle en 2 d’une tombe abandonnée et la jeter par terre sans aucun but. Le cercueil n’a pas été profané, sans doute quelque chose a été récupéré. Peut être le gardien a-t-il été témoins de quelque chose ?! En tout cas je veux bien qu’il soit cardiaque mais il est plus qu’étonnant que celui-ci soit mort de peur…

    • #1609
      sam13
      Participant

      Dans la lettre anonyme, on peut supposer que Heinrich s’adresse à Louise et lui parle de cette période ou ils se seraient rencontré (la nuit avec des cierges). Si cette lettre a bien été donnée à Toulouse peu de temps avant qu’il intègre la troupe, la phrase « je n’aurais plus à me cacher derrière cette machine à écrire… À bientot sur scène » prends tout son sens. Leur enfant commun, le terrible projet pourrait être le vol du collier..  (Ou l’assassinat de Charles ce qui est moins probable).  Après bien sûr ce ne peut être que des hypothèses…

    • #1610
      Albatur
      Participant

      Le projet ne doit pas être l’assassinat car Charles n’est pas censé être là ce matin là, il ne vient que parce qu’il ne peut assister au concert du soir.

      Mais le vol, oui peut être, Heinrich a peut être compris que Louise ? Cesare ? un autre ? dans la troupe ambulante joue à Arsène Lupin durant les concerts de Rose Marie. Ce qui expliquerait les vols dans toute la France.

    • #1612
      sam13
      Participant

      Le truc avec Charles c’est que sa visite était prévu ce jour là mais le soir avec le président de la la République (on peut imaginer d’ailleurs que le plan initial le visait lui, le « va t’en guerre » comme le surnomme Rose-Marie).  Ceci étant, la visite matinale  de Charles a été annoncée presque 2 heures avant son arrivée​, par un coup de fil à Ernest vers 7h00 du matin. Il ne vient pas tout à fait à l’improviste. À cette heure, les autres témoins sont déjà arrivés et ont pu avoir accès à cette information soit en espionnant Ernest, soit en lisant ses notes,  soit en écoutant la conversation par l’autre combiné du salon (le plus probable). Sans doute que je me trompe tant cette histoire est un vrai sac de noeud mais vu la colère de Rose-Marie le soir du 14/07, il semble y avoir 2 groupes différents: elle et Cesare d’un côté, qui étaient en affaire avec Charles, et Louise, Heinrich et Aurélien de l’autre, plus propices à avoir des vus sur le collier. Quand au machiniste il semble être hors du coup, ou alors il cache bien son jeu. La colère de Rose-Marie pourrait être lié au fait que par appât du gain ils aient tués Charles sans préméditation lors du vol du collier, ruinant toute chance d’eviter la guerre comme le projetait ce dernier, un enjeu bien plus important.

    • #1613
      sam13
      Participant

      Il ne faut pas oublier d’ailleurs que dans le rabat de la couverture du livre, Rose-Marie demande pardon à Charles, que le monde avait encore besoin de lui, et qu’elle lui avait fait une promesse.

    • #1614
      Albatur
      Participant

      Oui je pense aussi que sa colère est liée à la mort de Charles et du rôle qu’il devait jouer pour la paix.

    • #1616
      Gilou73
      Participant

      La division en groupes se tient. Rose-Marie et Cesare auxquels nous pouvons ajouter Charles.

      Si le vol est le motif du crime, ce qui a l’air de convenir à tous les participants, nous pouvons exclure Ernest et son fils.

      Serions nous face à des complices. Dans ce cas, nous avons 2 possibilités :

      Louise et Aurélien ;

      Louise et Heinrich.

    • #1617
      Albatur
      Participant

      Louise et heinrich me semble de meilleur suspects. Aurelien et sa jalousie me semble plus douteux.

    • #1618
      Albatur
      Participant

      A Lyon il y a la boutique de bijoux, la troupe y joue le 14, c’est aussi la que heinrich apparaît. Le plan du faux acheté à Lyon, avec le projet terrible… Voler le vrai à Paris.

    • #1619
      Gilou73
      Participant

      Tout à fait ! J’ai l’impression que nous avançons. En plus, Heinrich est bien placé pour surveiller le secteur. Il a pu voir Charles et lui porter un coup mortel. Ensuite, il peut avoir maquillé la scène avec Louise. La chose qui me chagrine c’est les traces de griffes alors que louise porte les gants verts. Dans ce cas, elle aurait mis les gants pour déplacer les objets sans laisser de traces. Mais pourquoi les traces de griffe ?

    • #1624
      Albatur
      Participant

      Pour étayer la fameuse « agression » et donc prouvé qu’elle l’a repousse…

    • #1627
      Gilou73
      Participant

      Tout à fait ! J’avais oublié ce détail. Tout est en train de se construire ! Il faut essayer d’étayer la relation Louise – Heinrich, pour être certain de ne pas envoyer un innocent à l’échafaud !

    • #1628
      Albatur
      Participant

      Trop tard ils sont tous morts en 2017

    • #1656
      Albatur
      Participant

      On voit une sorte de « boite plate », un cadre ? aux pieds de Rose-Marie mais impossible de savoir ce que c’est et ca n’a probablement rien à voir avec l’enquête…

    • #1657
      Gilou73
      Participant

      Effectivement, ce peut être un cadre. Il peut provenir d’un autre endroit dans la loge. Il peut aussi venir du tiroir ouvert. De toute façon, cela manque totalement de réalisme vis-à-vis de la déclaration de Louise.

    • #1658
      marie 87
      Participant

      Non, il s’agit du jeu « Bioutifoul » (très bon jeu d’ailleurs!). Un petit clin d’oeil de l’auteur. On retrouve aussi « Jack Bananas » dans la bibliothèque du salon. Mais ces clins d’oeils n’ont rien à voir avec l’enquête…

      Cependant, je suis d’accord avec Gilou 73: on sait que tout ce bazar ne correspond pas à la déclaration de Louise.

      J’en suis à me demander si elle était vraiment présente au moment de « l’accident ». Une chose est sûre. Elle protège quelqu’un mais je ne sais pas encore qui.

    • #1659
      marie 87
      Participant

      Les images des cadres en couleur sont aussi tirées de Bioutifoul.

    • #1660
      Gilou73
      Participant

      Bien vu pour les clins d’œil ! Je suis d’accord avec Marie 87 pour la probabilité d’un complice. Ce peut être Aurélien ou Heinrich. La lettre anonyme me fait pencher pour Heinrich. Si Aurélien en était l’auteur, il n’en ferait pas toute une histoire. De plus son contenu ne colle pas. Si c’était Aurélien, ils n’auraient pas à cacher leur amour. Donc pour moi, s’il y a un complice, c’est Heinrich.

    • #1661
      marie 87
      Participant

      Je ne crois pas non plus qu’Aurelien soit complice. En effet, celui ou celle que Louise protège a les ongles suffisamment longs pour griffer. Or, les pianistes doivent avoir les ongles courts non?

      Pour autant, je n’ai rien encore qui accuse les autres.

    • #1662
      Gilou73
      Participant

      @ Marie 87

      D’accord. Donc, nous pouvons dire que Louise est impliquée dans le crime et que Heinrich est l’instigateur de celui-ci car, la lettre par les promesses faites, démontre qu’il l’a poussé au vol et qu’ils projettent de disparaître bientôt.

      D’autre part, Louise n’est pas toute mignonne, Elle a eu des antécédents qui ne plaident pas en sa faveur.

      Bref, si la police ne l’arrête pas ce soir, demain matin, Aurélien risque de se retrouver bien seul !

    • #1663
      Albatur
      Participant

      Aurelien me semble trop impulsif pour faire un bon complice. Idem heinrich reste le meilleur choix.

    • #1664
      marie 87
      Participant

      Évidemment, le complice pourrait être Heinrich… Mais nous n’avons aucune réelle preuve! J’ai aussi pensé à lui pour être auteur de la lettre, puis j’ai ensuite pensé à Cesare.

      D’abord, parce qu’il peut amener Louise au succès comme il l’a fait pour Rose. D’ailleurs, il semble avoir de nouvelles ambitions ( p65).

      Ensuite, lorsqu’il parle de chaînes, peut être parle t’il de l’emprise de Rose.

      Il explique aussi qu’elle lui manque… Mais ce peut être une image. Autrement dit, même s’il la voit tous les jours, il ne peut « l’approcher » afin de ne pas éveiller les soupçons des autres et en particulier de Rose.

      Pour finir, c’est la dernière fois qu’il lui écrit car c’est le dernier concert et ils pourront ensuite se révéler au grand jour.

      Je n’ai pas de certitude mais c’est juste pour montrer que d’autres interprétations sont possibles.

      Ensuite, j’ai bien sûr, tout d’abord pensé au vol en pensant que Louise cachait le collier sous le chale… jusqu’à ce que Cedum nous signale que le collier était dans l’étagère! Pour moi, si on vole un collier d’une telle valeur, on fuit sur le champ! (Non?). Du coup, ce collier a peut être été enlevé pour y déposer autre chose…

      Mais encore, l’article parle de 6 vols en un mois. Du coup, si on suit la tournée, il y a un mois, ils étaient à Nantes et Paris ne serait donc que leur 4eme…!

      Je n’arrive pas encore à assembler toutes les pièces. J’essaye donc de me concentrer sur une seule piste: qui était avec Louise? Et espère ainsi dérouler le fil.

    • #1665
      Gilou73
      Participant

      Il ne nous reste plus qu’à traiter le problème de la valise diplomatique.

    • #1666
      marie 87
      Participant

      Ah celle là! Elle m’agace ! Pas le moindre petit bout de piste!Mais n’hésite pas à nous faire part de tes avancées !

    • #1667
      Gilou73
      Participant

      Une chose est certaine, l’auteur de la lettre ne veut plus être derrière sa machine à écrire. Ce n’est donc pas Cesare. Il n’y a que Heinrich et le fils d’Ernest qui utilisent une machine à écrire.

      Il y a bien aussi le médecin légiste, le policier et tous les secrétaires et journalistes de la terre. Mais, nous limiterons aux personnes pouvant entrer avec l’accord de Ernest ou de celui qui avait les clés et un intérêt pour cela.

      Il nous reste à résoudre le vol de la clé et le problème de la valise. Le vol de la valise n’est pas la finalité de notre voleur. Y a-t-il une autre personne malhonnête ? Je ne pense pas. C’est le principe de Boileau : « En un jour, en un lieu, un seul fait accompli … ». Maintenant il ne reste plus qu’à appliquer les préceptes de Descartes : 1) juger les faits ; 2) décomposer le problème 3) traiter ce qui est à notre portée ; 3) Faire une revue pour ne rien omettre, c’est à dire répondre à toutes les questions.

      Donc, ce n’est pas terminé !

       

    • #1668
      Albatur
      Participant

      La valise n’existe pas.

    • #1669
      Gilou73
      Participant

      Pour la valise :

      Ernest affirme qu’il ne l’a pas mais, le policier le juge peu fiable. Il dit que s’il en avait une, elle serait marron. Donc Louise dit qu’il tenait une valise noire à la main et que juste avant, il applaudissait des deux mains. Vous essayerez d’applaudir en tenant une valise …

      Le fait est que Louise, une fois de plus, raconte n’importe quoi pour mettre la police sur une fausse piste.

      Sur la photo de Charles sur scène, j’ai cru voir la valise sous son bras. De même, j’ai cru la voire sous la robe à droite, devant l’étagère. Mais, c’est un peu comme dans le film « Blow up », on finit par voir ce qu’on souhaite voir. Maintenant, j’ai des doutes.

      Si je prends le seul autre témoignage qui parle de la valise, c’est celui de Rose-Marie. Il l’avait peut-être, mais pas à la main.

      Imaginons la situation : Charles doit partir à Berlin, avec des documents confidentiels. Il serait surprenant et pour le moins irresponsable de s’en séparer dans un théâtre ! On peut donc penser que nous n’avons à faire qu’à 2 complices intéressés par le collier de Rose-Marie. Dans ce cas là, nous considérons qu’il n’y a pas de valise.

       

    • #1670
      Gilou73
      Participant

      Nous n’avons guère plus qu' »une question en suspens : Quelqu’un est il intervenu de l’extérieur ?

      Ayant un faible pour les huis-clos, je dirais non. Si une personne est entrée, ce serait le fils d’Ernest. C’est une possibilité mais, comme il n’est vu par personne à aucun moment, c’est matériellement impossible. Donc, nous pouvons dire qu’il n’y a pas eu d’intervention extérieure, autre l’homme invisible mais, là, c’est une autre histoire !

    • #1671
      Gilou73
      Participant

      Nous ne devons plus être loin de la solution.

    • #1681
      marie 87
      Participant

      J’en reviens à la machine à écrire. Gilou 73, tu penses à Heinrich ou au fils d’Ernest? Si oui, Heinrich explique qu’il en a aussitôt profité pour retoucher son article après l’annonce de l’annonce du théâtre (p 61). Or, il n’y a aucune machine à écrire dans le salon. Il semble au contraire utiliser un carnet de notes.

      Du coup, Lucien serait l’auteur de la lettre.

      Mais, Cesare ne peut il pas en avoir une pour ne pas reconnaitre son écriture?

    • #1682
      Gilou73
      Participant

      Je vois mieux Heinrich dans le rôle du mauvais garçon. Il est adroit aux cartes, il occupe la place stratégique pour tout contrôler : le salon. Il a du rencontrer Louise avant qu’elle se reface une image d’épouse modèle avec Aurélien. En réalité elle monte des cambriolages avec Heinrich.

      Lucien utilise bien une machine à écrire mais, il a plus le style du journaliste que Heinrich. Ce n’est pas le style d’un cambrioleur.

    • #1683
      marie 87
      Participant

      Et ça, c’est Cartésien ? Plutôt de l’instinct masculin non? 😉

      Pauvre Heinrich ! Le salon n’est pas si stratégique… Je continue dans l’onglet du plan du Castafiore car, on ne respecte plus du tout les différents thèmes ! Oups!

    • #1686
      Silvia
      Participant

      Bonjour 🙂

      Même si j’adore l’idée d’un duo Louise-Heinrich, quelques chose me chiffonne. A la découverte du corps, on voit Louise porter le châle de Rose Marie ainsi que ses gants (en tout cas, ils sont présents dans sa loge sur la photo p16 avant le crime, donc ils doivent bien lui appartenir). Et comme sam13 le propose dans sa solution complète, je pense aussi que Louise les a enfiler pour cacher ses mains (après pour cacher l’odeur de chloroforme peut être ou des blessures ou de l’encre …) donc elle n’a pas du les enlever de suite.

      D’où ma question, comment Rose Marie ne s’est pas rendu compte pendant l’attente de la police par exemple, quant elle à reprit c’est esprit, que Louise lui avait pris toutes ces affaires ? Le châle est quand même voyant !

      Ces peut être qu’un détail, mais je ne comprend pas pourquoi Rose Marie n’a rien dit à la police la dessus, surtout si elle a des soupçons la concernant (enfin, si vol du collier il y a bien eu)…

    • #1687
      Albatur
      Participant

      Aucune idée mais rose marie est peut-être suffisamment troublée par la mort de Charles ( et du vol de son collier)

    • #1688
      Gilou73
      Participant

      Louise n’a pas de poches. Si elle a pris une copie du collier, il lui a été remis par quelqu’un. Seule possibilité : Heinrich lui donne le collier elle le porte sous le foulard de Rose-Marie (posé au salon sur le canapé). Elle peut alors se rendre dans la loge de Rose-Marie, restée ouverte puisqu’il n’y a pas de clé. Elle ouvre le coffre pour faire l’échange. Elle est surprise par Charles. Louise le griffe. Charles est tué par Louise ou par Heinrich. Le Mille feux est remplacé par une copie et l’original est posé sur un mannequin, devant les étagères. Louise met des gants pour ne pas laisser de traces lorsqu’elle maquille le crime en accident.

       

      Il n’y a pas eu de chloroforme car la loge est un vase clos. L’odeur aurait été remarquée. Si Charles n’a pas crié c’est qu’il a peut-être été ,d’abord, frappé à la gorge.

    • #1689
      Silvia
      Participant

      Si le collier a été posé sur le mannequin, comment est il possible que la police ne l’ai pas remarqué lors de la fouille ? Il n’a pas pu disparaitre avant vu qu’un agent été posté devant, et les policiers avaient toutes les chances de le reconnaître car comme dit p14, il est l’emblème de Rose Marie et figurait sur les affiches de la promo de la tournée.

      Y aurait il un complice dans les forces de l’ordre ?

      Je suis d’accord pour les gants, ne pas laisser n’empruntes doit être la raison numéro 1, mais dans ce cas, pourquoi ne les a t elles pas enlever de suite ?

      C’est quand même un gros risque à prendre que quelqu’un remarque qu’elle portait le foulard et les gants de Rose Marie, sachant qu’Aurélien et surement Heinrich savait qu’elle devait ramener ce foulard à Rose Marie. Ça fait beaucoup de gens qui aurait pu trouver ça bizarre.

      Planqué le collier de Rose Marie sous le foulard expliquerais beaucoup de chose, mais pourquoi diable le laisser sur le mannequin ?

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 années par Silvia.
    • #1691
      Albatur
      Participant

      Laisse sur mannequin de peur d’une éventuelle fouille. Ou tout simplement que quelqu’un remarque qu’elle le porte sur elle.

    • #1692
      Albatur
      Participant

      Et quoi de mieux que le bric à brac qui règne dans l’armoire ?

    • #1693
      marie 87
      Participant

      Tous hormis Heinrich ont trouvé Louise très belle.

      Rose p36

      Aurelien p44

      Cesare p72

      Ernest p82

      Seul Heinrich l’a trouvé fragile p63

      Rose a donc forcément vu que Louise portait son châle.

      Je ne sais pas comment interpréter ces remarques.

       

    • #1694
      marie 87
      Participant

      Les fouilles de la police ont été interrompues. Ils n’ont pas eu le temps de fouiller l’étagère. P 24.

      Cependant, je ne comprends pas non plus pourquoi le collier a été déposé sur le mannequin!

    • #1695
      Silvia
      Participant

      Albatur, a quelle moment Louise aurait eu le temps de le mettre sur le mannequin ?

      Soit c’était avant ou pendant le maquillage du meurtre et alors elle na aucune raison de porter le châle lors de la découverte du corps par les autres personnes.

      Soit elle portait bien le collier sous son châle à se moment la, et elle la déposé après, lorsque tous ont été amener au salon (et n’en son pas sortie avant l’arriver de la police) mais comment aurait elle pu le caché de cette manière ? Si il était négligemment posé sur une étagère, on pourrait penser quelle la jeter dans le tas, mais la non, le collier est sur le mannequin et caché par une écharpe rose, ça aurait pris trop de temps …

       

    • #1696
      Albatur
      Participant

      Alors justement quand ce collier a t il été placé là ?

    • #1699
      Gilou73
      Participant

      Il faut quand même remettre les choses à leur place !

      Nous sommes dans un livre-jeu qui se veut être un puzzle. Il faut donc que l’auteur laisse des indices à ses petits joueurs. Le foulard, les gants, la photo sur la cheminée, le désordre anormal dans la loge, le collier en parie masqué, les clés derrière la tête de Charles, l’article sur le Père Lachaise dont seule la publicité nous permet de comprendre les codes d’Ernest, … Il doit y en avoir qui se régalent, ce sont les créateurs de cette histoire qui lisent nos notes et se régalent en voyant nos convergences et nos divergences. J’en profite pour les saluer en leur disant que nous nous amusons très bien.

    • #1700
      Albatur
      Participant

      Faut que je revois mes notes car je m’y perds là.

    • #1748
      Albatur
      Participant

      Détail gênant : si la table est renversée comme sur la photo, ou sont passés la carafe et les verres ? Ils devraient être vers la poubelle ou la cheminée. Ça me perturbe cette absence…

    • #2258
      ascaric
      Participant

      Il n’y a que 3 griffure (cfr rapport d ‘autopsie)

      Cesare a sa main droite en poche

      peut etre un faux détails:
      – Les sourcils « ondulent » alors qu’ils sont droits sur toute les autres photos
      – La « houpette » a disparu de la coiffure

    • #2267
      Mela
      Participant

      On dirait une mise en scène:

      – RM aurait pris le temps de rentrer dans la pièce et de se retourner avant de crier???!!)

      – Comme quelqu’un l’a déjà fait remarquer: la table est renversé du mauvais côté si on part du principe que Charles s’est cogné dessus.

      Le cadre rose qui était placé devant le coffre a été déplacé! Donc on a au moins tenté de l’ouvrir!

      Il y a du papier déchiré dans la poubelle…

      Louise porte le châle et les gants de RM??! Tout le monde la trouve « très belle » à cet instant: est-ce parce qu’elle porte les affaires de RM, était-elle en train de se maquiller devant la coiffeuse…

      Objet gris en bas à gauche non identifié…

      Pourquoi la photo prise par la police a t-elle été arrachée?! (Sans doute pour les mêmes raisons que certaines parties du texte sont effacées… visiblement tout ce qui est en lien avec Cesare!)

    • #2304
      Mela
      Participant

      A bien y regarder on dirait qu’il y a une malette noire aux pieds de Ch…

      La lettre n’aurait-elle pas été volontairement écrite puis déchirée pour influencer l’enquête sur une histoire de jalousie…

      Je reste bloquée sur un détail: tout le monde, sauf Heinrich, dit dans son témoignage que Louise était très belle… Est-ce qu’ils n’auraient pas prévu de tendre un guet-apens à Ch en déguisant Louise en RM?

    • #2308
      sam13
      Participant

      C’est probablement pas la mallette mais les chaussures de Charles qu’on voit sur la photo.

      Pour Louise que tout le monde trouve très belle avec les affaires de Rose-Marie, c’est effectivement étonnant. Je verrais bien un guet-apens moi aussi.  Elle voulait peut-être séduire Charles (sur ordre d’Heinrich pour lui prendre sa valise ?). Ça voudrait dire que le clin d’œil sur scène était peut-être pour lui.

      • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années et 3 mois par sam13.
    • #2313
      Mela
      Participant

      Oui c’est ce que je m’étais dis au début pour les chaussures mais dans ce cas, il a une jambe plus courte que l’autre 😄😄!

      Pour le clin d’oeil, Aurelien n’avait peut être pas tort en effet…

    • #3441
      Dolby72
      Participant

      Je crois que tout à été vu sur cette photo et qu’il ne faut pas en chercher plus, après ce sont des petits détails non significatifs.

      • Ce qui ressort de cette photo, c’est que cette scène ressemble a une mise en scène,  cela ne cadre pas avec la version de Louise. Personne n’aurait rien entendu, impossible. La cinématique des pétales de roses rouges, font penser que l’auteur ou les auteurs de cette mise en scène voulait faire peur à rose marie.
      • Aucune des personnes présentes sur cette scène ne semble choquer, ou ému, de voir un cadavre excepté rose Marie, chacun semble stoïque comme s’il prenait la pose….
      • Tout le reste à déjà été dit. Le châle, les gants, le bout de lettre absent de la main de Charles, etc…..
Vous lisez 83 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.