sam13

Bonjour à toutes et à tous,

Rappelez-vous il y a un peu plus d’un siècle. 107 ans pour être précis. Nous étions alors le matin du mardi 14 juillet 1914. Un jour de fête nationale, dans l’ombre de la grande guerre à venir.

Cannes, récompenses et solution officielle

Avertissement SPOIL

Ce forum contient de nombreux indices. Si vous aspirez à résoudre cette énigme seul(e), nous vous conseillons alors vivement de le parcourir avec prudence, afin de ne surtout pas gâcher votre plaisir.

Merci de lire le règlement du forum

Toutes mes réponses sur les forums

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 167)
  • Auteur
    Messages
  • sam13
    Participant

    DUPONDT,

    Concernant tes remarques sur la carte:

    -« La rose n’est pas dessinée, les cartes se vendent avec le motif imprimé. »

    Que la rose soit dessinée ou imprimée, il semble en tout cas que ce soit une carte “sur mesure”. Je cite Colin au dessus de la carte:

    comme en atteste ce petit dessin fait spécialement à l’attention de Rose-Marie« .

    Cette remarque m’avait interpellé, car bien inutile… donc suspecte!

    -« Impossible de compter les roses sans risquer de se tromper. »

    Là tu as complètement raison… C’est pour ça que “l’exercice semblait lui être particulièrement difficile” selon Colin! Elle essaye désespérément mais n’y arrive pas.

    Bon après, j’ai jamais rien pu en faire de ce 36, pour déchiffrer la carte, alors…

    Pour la fable de l’Aigle et du Rossignol, c’est une possibilité effectivement. Ça expliquerait cette signature.

     

    Concernant la visite de Charles, on a peut-être sous-estimé l’importance de la déposition d’Aurélien.

    Car si on y réfléchit bien, le seul à avoir assisté à la discussion entre Rose-Marie et Charles, et en intégralité, c’est Aurélien (Louise est restée trop peu de temps).

    Si RM et Charles ont sans doute parlé à mots couverts (comme la carte?), je pense qu’Aurélien n’est peut-être pas si fou et même plutôt perspicace.

    Je m’explique:

    1) Aurélien qui assisté à la conversation, pense que Charles est un beau parleur, un charlatan (c’est les mots qu’il utilise). Il doit donc penser que l’histoire du voyage en Allemagne c’est du flan (Charles en fait-il trop? Sans doute… vu qu’en plus il le crie sur tous les toits).

    2) Il perçoit dans la conversation que Charles compte réellement partir pour un bon moment, voir définitivement (mais pas en Allemagne), et qu’il ne compte pas partir seul.

    Pour moi le clin d’oeil de Louise et la lettre anonyme l’ont induit en erreur dans son raisonnement, mais il y était presque: ce n’est pas avec Louise que compte partir Charles mais Rose-Marie…

    (Je précise que le clin d’oeil et la lettre anonyme devraient le conduire à penser que Louise le trompe mais certainement pas qu’elle va s’enfuir dans l’immédiat avec le diplomate. Sa déduction est étonnante. La discussion l’a donc sans doute influencé.)

    La déposition d’Aurélien me conforte donc dans l’idée d’un Charles qui fuit et voudrait que Rose-Marie vienne avec lui.

    Avec ce contexte je vais commencer à voir si j’arrive à dégager une chronologie possible avec un meurtre de Charles pour des raisons d’espionnage et de politique, avec ou sans la valise… la tâche s’annonce délicate…

     

    Une remarque au sujet de tes modifications en cours pour l’histoire du coffre:

    si Cesare voit Heinrich sortir de la loge, puis entre dans la loge, il y trouve Louise… Donc Cesare se dira que Louise et Heinrich sont complices car ils étaient tous deux en même temps dans la loge lors du vol… C’est très risqué.

    Je vois bien une autre possibilité, mais ça serait machiavélique… Ceci dit il paraît que Cesare à toujours un coup d’avance!

    On reprend ta première version, jusqu’au moment où Cesare fait le pacte avec Louise:

    Alors qu’il promet à Louise de lancer sa carrière, Cesare qui a compris qu’elle avait volé le collier, n’en a nullement l’intention (en plus elle n’a aucun talent connu…).

    Il a bien prévu son coup: elle prend la responsabilité d’un simple accident, puis devant la police Cesare demande l’ouverture du coffre. Le collier a disparu, Louise est accusée du meurtre : Charles a dû la surprendre lors du vol, c’est une évidence pour tout le monde. Louise aura beau se défendre et accuser Cesare, personne ne la croira, les indices sont contre elle, elle a un mobile, elle a changé sa version des faits et comment soupçonner Cesare cet homme respectable et respecté que rien n’accuse, à part cette menteuse de Louise.

    Problème pour Cesare: il y a un faux collier (ou RM couvre Louise si pas de faux collier… 😉), et cette partie du plan de Cesare tombe à l’eau…

    sam13
    Participant

    Concernant la carte du bouquet, le fait que Charles écrive « qu’il attendra (sa) sentence le coeur léger », pourrait vouloir dire qu’il donne rendez-vous à RM et qu’il n’est pas sur qu’elle viendra (donc pour s’enfuir avec elle?).

    Quand au lieu de rendez-vous, j’avais pensé un temps que le mot passion et épines pouvait faire référence au lieu de rendez-vous: Notre Dame de Paris… (là où se trouve les reliques de la Passion et la  couronne d’épines). Après je me suis dit que c’était peut-être chercher un peu trop loin…

    sam13
    Participant

    Une théorie que je développe : Buisson est à l’origine de ce scandale.

    J’ai bien compris la stratégie de Charles dans ta théorie. C’est très plausible…

    Mais ayant réussi à décrédibiliser l’Italie, a-t-il vraiment besoin d’aller en plus en Allemagne? C’est difficile à imaginer et très risqué  avec Poincaré furax…

    Pour le trousseau de clef ça va mieux comme ça effectivement.

    Pour la carte du bouquet et l’attitude de Rose-Marie, c’est peut-être l’élément qui manque. Faudra que je me repenche dessus…

    Ma première idée (et je dois pas être le seul…) était que le fait qu’une rose soit dessinée pouvait être important. Quand Rose-Marie parcourt du regard la pièce, elle compterait en fait le nombre de roses. 36 serait donc la clef du code pour dechiffrer la carte. Ça n’a rien donné…

    L’affaire du Père Lachaise proprement dite, je ne sais pas trop quoi en penser pour l’instant. À ce stade j’ai zéro piste…

    Ta remarque sur le fait que Charles ait pu voir le travail du fils d’Ernest sur le mur de l’atelier et l’ait choisi est très pertinente.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Pour ce qui est des clefs c’est justement quelque chose qui m’interpelle dans ta précédente solution…

    Si je reprend l’extrait:

    9h14 : Dans le salon, Heinrich donne la copie du bijou à Louise, et la clef libellule de la loge. Elle met le faux Mille Feux au cou, le cache sous le châle en cas de rencontre fortuite dans les coulisses et se dirige vers la loge, avec la clef dans sa main. Heinrich sort en même temps que Louise, remet rapidement le trousseau de clef dans l’étagère de l’atelier.

    Et un peu plus loin tu écris:

    En quittant le salon et avant d’entrer dans la loge, Louise aperçoit Cesare derrière la porte de l’atelier et pense qu’il les espionne. Louise rentre dans la loge et s’enferme à clef. César ne l’à pas vu…”

    Donc pour moi il y a un  gros soucis. Car Louise croise Cesare qui espionne l’atelier!!

    Donc double incohérence car non seulement Heinrich se ferait démasquer par Cesare en allant deposer le trousseau de clef, mais surtout, et c’est le plus embêtant, Charles et Ernest sont déjà dans l’atelier…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Une théorie parmi d’autres:

    Dans l’hypothèse d’une espionne travaillant pour l’Allemagne qui aurait fait capoter la rencontre entre Battista et Charles à Paris…

    On pourrait imaginer que Charles tombe en disgrâce après le fiasco: l’Italie a demandé à la France de le faire venir à Rome pour fournir des explications sur ses affaires avec Battista (les deux ayant travaillé ensemble de façon non officielle), puis à son retour à Paris, après une nuit difficile à l’Elysée, il est sommé par le président de cesser toute activité, de se faire oublier, et on l’envoie loin de la France (dans un bureau dans une ambassade ou un consulat).

    Un véhicule de l’Elysée le conduit à la gare, on veut être sûr qu’il parte rapidement par le premier train.

    Charles fausse compagnie au chauffeur et se rend au Castafiore pour faire ses adieux à Rose-Marie (d’où l’étrange conversation avec la promesse qui ressemble pour moi à un adieu), mais aussi sans doute pour une raison autre que ses beaux yeux (qui est encore à  determiner). Bien sûr il se garde bien de raconter ce qui lui arrive et au contraire pour susciter l’admiration (il est très orgueilleux), il crie à qui veut bien l’entendre qu’il se rend en Allemagne pour une mission de la dernière chance…

    Après nos deux pistes sont possibles:

    -crime passionnel par Cesare, inutile que je revienne dessus.

    -affaire d’Etat: Poincaré apprenant que Charles est en fuite et qu’il dit vouloir se rendre en Allemagne, il décide de l’éliminer, avant qu’il crée d’autres problèmes.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Dans l’ensemble ta théorie semble pouvoir tenir la route, à une ou deux remarques près:

    -9h 18 : Il tombe nez à nez avec Louise, et là il a un doute sur le vol du bijou, il voit le cadre non remis. Mais il n’a pas le temps d’en parler. C’est pourquoi il demandera de le faire ouvrir plus tard dans le doute.

    Je vois mal Cesare qui se retrouve à être en affaire avec Louise, demander à RM d’ouvrir le coffre devant la police. S’il voit le cadre déplacé il sait que, si il y a eu vol du collier, c’est par Louise!

    Mieux vaut ne pas la mettre en difficulté et attendre que la police s’en aille et vérifier plus tard pour régler ça directement avec elle.

    Il ne faut pas oublier que dans la tête de Cesare, il n’y a pas de faux collier ( dans la mienne non plus d’ailleurs…😉), et franchement le vol du collier je pense que c’est à cet instant le dernier de ses soucis.

    C’est beaucoup trop risqué et à part faire dégénérer la situation devant la police et aboutir à Louise qui craque en parlant du meurtre pour reléguer son vol au second plan, je vois pas ce qu’il y gagne.

    -Pour ce qui est des clefs, finalement tu en es où? Parce que là aussi ça risque d’être un peu compliqué!

    Si Louise a volé les 2 clefs, pourquoi reposer le trousseau avant le vol du collier? C’est bien trop risqué et sans intérêt…

    Si Louise a une clef et Cesare l’autre, même constat: pourquoi le trousseau à été reposé avant tous ces événements?

    De mon côté je suis toujours sur la partie espionnage et autant j’ai plein d’hypothèses sur la présence de Charles à Rome, autant j’ai beaucoup de mal à comprendre l’intérêt pour lui d’aller en Allemagne. As-tu une idée de ce qu’il voulait aller faire là-bas? Enfin, si il voulait vraiment y aller, parce que le crier sur tous les toits comme ça, c’est plus que louche…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

     

    Juste quelques précisions:

    « On le descend du train à la frontière car impossible pour lui de prouver son identité »: C’est en l’état le point faible de l’argumentation : Battista est un homme politique connu en Italie, et doit pouvoir prouver son identité de façon très simple (appel au consulat..).

    Point faible je ne pense pas. On est à la frontière franco-allemande et ça doit être sacrément tendu au niveau de l’ambiance. De plus un type qui ne peut pas prouver son identité, sans un seul papier ni aucun bagage, dans ce contexte, même si on appelle le consulat, ça à dû mettre un sacré  temps. Surtout qu’il a pas dû se laisser faire et a même peut-être essayé de faire en sorte qu’on appelle pas le consulat tout de suite: vu qu’il est question de dessous-de-table je ne suis pas certain que le petit jeu de Battista ait forcément l’aval de sa hiérarchie!

    En tout cas j’imagine bien qu’il a dû rentrer piteusement directement en Italie après ce cafouillage… On pourrait donc faire un lien avec le voyage de Charles à Rome juste après pour le voir.

    Ceci étant, je ne remet pas en cause ta théorie avec l’espionne qui travaille pour Charles qui est tout à fait plausible!

    Si il s’agit d’Hortense, ce serait par contre une équipe avec Heinrich.

    A voir après comment cela s’intégrera le mieux avec le reste.

    D’ailleurs pour ce qui est d’Hortense c’est une simple hypothèse! Rien ne la relie à cela si ce n’est la date de sa mort suspecte qui coïncide avec ces événements…

    Tu as aussi tout à fait raison, vendeuse dans un grand magasin y’a mieux comme couverture pour une espionne!

    Ceci dit, pas sûr que l’auteur soit allé  chercher aussi loin, ça reste donc pour moi une simple possibilité que je garde dans un coin de ma tête…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Au sujet de l’article de Lucien sur Battista, j’ai une idée un peu plus précise de ce qui a bien pu lui arriver.

    Si on analyse cet article, on note qu’il s’est passé quelque chose d’hilarant à une de nos frontières  qui ridiculise l’italien.

    Premier point, il s’agit forcément de la frontière franco-allemande puisque cela se passe dans l’Orient-Express et qu’il relie Paris à l’Allemagne en s’arrêtant à Strasbourg. Dans quel sens prenait le train Battista ce n’est pas précisé… mais il est probable que Battista était en Allemagne et allait à Paris, car si cela ne concernait pas la douane française, il aurait été pratiquement impossible pour Lucien d’être au courant de cette histoire.

    Deuxième point, pourquoi à la frontière? Tout de suite on pense bien sûr au contrôle d’identité: Battista se fait arrêter à la frontière pour un problème de papier d’identité. 

    Troisième point, cela est lié à une histoire de jambe légère associée à de l’espionnage. Donc cela concerne une femme espionne.

    Donc, si on relie ces éléments entre eux:

    Battista vient d‘Allemagne et se rend sur Paris. Il se fait voler sa valise (ou sa sacoche) par une espionne avant de passer la frontière. La valise contient sans doute des documents importants (et de l’argent?) mais surtout ses papiers! On le descend du train à la frontière car impossible pour lui de prouver son identité. Pendant ce temps, le train continue tranquillement sur Paris avec l’espionne et la valise.

    Ce qui peut ouvrir la voie à plusieurs hypothèses concernant la présence importante d’une sacoche, la mort suspect d’Hortense Debaisieux (en représailles?), le tout sur Paris. Les dates coïncident.

    La “comédie Italienne” c’est l’attitude de Battista et de l’Italie qui jouent un double jeu: un coup en Allemagne, le lendemain en France. Battista profite de l’enjeu économique que constitue l’Orient-Express pour faire monter les enchères et il est question de dessous-de-table bien entendu.

    Toute “l’ironie de la situation” c’est bien sûr que Battista s’est fait avoir et ridiculisé au sein même de ce train!

    sam13
    Participant

    Petit précision sur ma première remarque: je suis partis du principe que Louise a le collier sur elle (sous le châle) et que Cesare ne le voit pas. Par conséquence le coffre est vide. Après si tu pouvais préciser j’y verrai plus clair…

    En tout cas entre le vol du collier et la mort de Charles le rapport de force semble quand même bien plus en faveur de Louise que de Cesare. C’est plutôt elle qui le tient…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Cher collègue,

    Tu nous demande de relever d’éventuelles incohérences dans ton ébauche d’écriture d’une nouvelle chronologie…

    Je t’en livre déjà deux:

    -La première incohérence qui me saute aux yeux dans ta théorie c’est que ça ne colle pas avec l’attitude de Cesare lors de l’inventaire.

    Tu dis: “RM comprendra qu’il vaut mieux pour elle de se taire car le suicide de son mari pourrait ressortir et scandale en perspective.”

    Tout d’abord, miser sur le fait que Rose-Marie ne parlera pas du vol du collier, je trouve que c’est un sacré coup de poker et le raisonnemt de Cesare semble un peu léger vu la valeur sentimentale du bijou pour RM…

    Mais ce que je ne comprend pas c’est pourquoi alors l’encourager à ouvrir le coffre lors de l’inventaire? C’est un risque énorme et inutile! Si elle n’ouvre pas le coffre devant la police, tant mieux pour lui, non?

    -Deuxièmement, et là j’ai peut-être mal compris, je te cite:

    “la loge est fermée à clef, il l’ouvre de la main droite avec sa propre clef et tombe sur Louise, le coffre est ouvert.”.

    Il y aurait une 3eme clef? Parce que si je te suis bien, Louise a une clef et Cesare aussi… Et le trousseau de clef est dans l’atelier au même moment (cf photo)! Et dans ce cas alors pourquoi ne pas l’avoir fermer plus tôt, et laissé ouvert “aux 4 vents », ça paraît bizarre, et en plus ni Ernest ni personne ne fait aucunement mention d’une 3eme clef qui aurait disparue.

    -Ah si, une troisième petite chose, beaucoup moins importante…

    Je vois mal Cesare déclarer son amour à RM après lui avoir annoncé la mort accidentelle de Charles auquel elle tient. C’est totalement inapproprié et il est beaucoup trop fin pour faire une telle erreur. De plus je pense que s’il avait fait ça, il aurait sur la “photo de groupe » les même traces de griffe sur la joue que Charles… 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Je pense que c’est un adieu que fait Charles à Rose-Marie aussi à cause du rabbat du livre, j’avais omis de le signaler…

    En effet Rose-Marie fait directement référence à ce moment de la discussion: être loin du tumulte et la promesse de continuer (qui est quelque chose qu’on demande à quelqu’un qu’on est pas près de revoir!).

    Elle semble, à  posteriori, prendre conscience de l’importance et de la signification réelle de ces paroles…

    C’est comme ça que je le perçois et ça ne constitue absolument pas une preuve objective, on est bien d’accord.

    sam13
    Participant

    DUPONDT,

    Deux affaires qui se percutent le même jour ça serait une sacrée coïncidence. Personnellement c’est pas celle que je privilégie pour une simple histoire de probabilité mais tu as raison c’est tout à fait possible, ce serait un coup du sort extraordinaire mais ça existe, des fois ça se passe comme ça.

    De mon côté je ne privilégie pas l’affaire sentimentale et je vais continuer sur le concept de cadavre exquis car il me permet de concilier des éléments concernant le vol du collier et des éléments concernant le meurtre de Charles avec une partie espionnage/affaire d’État (et pourquoi pas une valise diplomatique), sans faire appelle au hasard. Je verrais bien où ça me mène…

    Cesare est aussi clairement mon suspect numéro 1. J’avais aussi relevé que la lettre de Cesare était visiblement plié en 4, et déchirée entre autre sur ces pliures. Elle a pu être écrite avant et déposée par Cesare pour se faire un alibi. Le souci c’est que lors de sa première déclaration à la police il n’en parle bizarrement pas.

    En ce qui concerne les modifications de ta solution sur lesquelles tu travailles ça m’a l’air très pertinent et j’ai hâte de lire ta prochaine chronologie (le timing c’est ce qui est le plus difficile à élaborer…).

    D’autre part, ta théorie sur Charles à l’origine du scandale est très intéressante et pourrait donner effectivement un mobile à Cesare pour tuer Charles. Tes mobiles 2 et 3 ont ma préférence et sont de plus totalement compatibles.

    Sinon un élément aussi que j’ai oublié, qui me fait dire que Charles est peut-être en fuite ou se sent menacé c’est ce qu’il dit à Rose-Marie: il lui parle de son envie de retourner à une vie moins tumultueuse et de partir à la campagne, mais surtout il lui fait promettre de continuer à poursuivre son oeuvre… Ça ressemble un peu à un adieu, non? D’ailleurs Rose-Marie dit s’être sentie mal à l’aise de la tournure que prenait la conversation et dit avoir vite changé de sujet.

    Une dernière remarque: qu’il s’agisse d’un cadavre exquis ou, encore plus, qu’il s’agisse de deux affaires qui se percutent, il me semble bien improbable qu’Ernest, alias l’homme invisible, n’ait pas participé ou, à minima, n’ait pas été témoin de quelque chose et donc menacé s’il parlait. Pour moi, quelque soit la piste que l’on suit je crois qu’il faut se méfier de ses déclarations.

    PS: pour le cri de Charles je pense qu’on doit l’entendre depuis la scène mais c’est subjectif. Effectivement, tu as raison, Cesare dit avoir entendu le cri de Charles et qu’il est sorti de la loge à ce moment là…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 années par sam13.
    sam13
    Participant

    Tout à fait d’accord, il est dommage que l’auteur reste silencieux depuis longtemps.

    Après je trouve l’hypothèse du faux collier tout aussi délirant…

    sam13
    Participant

    Le cri pour l’erreur du fleuriste j’y crois pas tellement car si c’était le cas, pourquoi Rose-Marie ne parle pas du cri de Charles provenant des coulisses (tout comme Aurelien et Césare d’ailleurs)? Je ne vois pas d’autres explication que celle-ci: RM n’y voit aucune importance car il était encore avec elle à ce moment là (idem pour Aurelien… quand à Cesare c’est une autre histoire… cf plus bas). Quand on entend une personne crier peu avant sa mort on le signale (comme Heinrich et Louise).

    Le coup de téléphone de Poincaré correspond parfaitement au timing et au contexte, c’est tout… après d’autres hypothèses peuvent être envisagées.

    Concernant Charles, il est encore en mission pour Poincaré (en témoigne le véhicule qu’il utilise) mais il est surveillé de très près, c’est pour moi une quasi-certitude. Concernant sa nuit à  l’Elysée, Wiktor Colin dit lui-même que les mauvaises langues diront que c’était pour mieux le tenir à l’oeil (et écouter les mauvaises langues est souvent instructif dans les enquêtes… 😊). On sait que par ses positions, Charles est un obstacle pour Poincaré, et ça c’est un secret pour personne. Sans parler du possible scandale Battista…

    Je pense aussi à l’étrange “soulagement” (c’est le mot qu’elle emploie) de Rose-Marie de voir Charles. Le pensait-elle en fuite, mort politiquement ou au sens propre du terme?

    Et surtout, un point très important, n’oublions pas ce bon vieux Cesare qui téléphone tranquillement au Président et qui fait arrêter les fouilles et les interrogatoires quand ça lui chante…Je doit dire que personnellement, ça me pose vraiment question! Ce pauvre Wiktor Colin visiblement  bouillonne intérieurement de devoir se plier à toutes les demandes des suspects (c’est un comble! Il a jamais vu ça en 20 ans de métier!) car il doit obéir à des ordres de sa hiérarchie qui semble venir de très haut…

    Cesare veut caviarder le dossier (sans doutes quelques jours après) ? Pas de problème! Et tranquillement, il a accès au dossier, et voilà qu’il arrache une photo, barre son nom…

    On imagine bien quel appui politique il a dû avoir pour pouvoir faire cela, on est clairement au sommet de l’Etat…

    Tiens d’ailleurs, Cesare quitte Rose-Marie pour se lancer en politique, étonnant, non?

    Ben peut-être pas vraiment en fait….

    Alors, oui je sais, on pourra toujours rester sur le vol du collier (qui ne l’est pas vraiment d’ailleurs puisque encore dans les coulisses), mais moi je vous le dis chers confrères, ça sent le scandale d’Etat à plein nez!!!

     

    PS: “ciel mes bijoux” c’est surtout lors de l’ouverture de son coffre suite à une demande insistante de Cesare que Rose-Marie aurait dû le crier… Elle n’est peut-être pas si dupe que ça finalement…

    sam13
    Participant

    Concernant tes quelques remarques:

    -Pour ce qui est de la nuit à l’Elysée, il est peu probable que Pointcarré veuille protéger Charles, au contraire, celui-ci est plutôt embarrassant vu ses positions. De plus il est même sans doute devenu franchement gênant vu qu’il revient de Rome et que sa stratégie était depuis quelques temps de faire alliance avec Battista, pour que ce dernier use de son influence pour rallier l’Italie à notre cause, avec des promesses concernant le trajet de l’Orient Express. Au vu de l’article de Lucien sur Battista, le décrivant comme un escroc de pacotille (même Wiktor Colin qui lit la presse l’a analysé comme tel: le frère de Cesare ne semble pas être “un foudre de guerre”), Battista perd toute crédibilité et Charles également au sommet de l’Etat, et il y a un risque que ce fiasco éclabousse Pointcarré.

    -Concernant la couleur des fleurs: sur la carte de Charles il est question du bouquet comme  “prélude à sa passion ». Donc roses rouges. Pour moi le bouquet de Charles était bien rouge. L’erreur du fleuriste sert de prétexte pour expliquer le cri de Charles. Je pense que son cri est un cri d’agacement. En effet Pointcarré a peut-être réellement appelé le Castafiore pour lui parler! (Ce qui est compromettant vu que la conversation à semblé tourner court et que Charles est mort dans les minutes qui suivent, d’où la nécéssité de cacher cet appel, et l’exclamation de Charles…). Dans cette version, Ernest ment mais ce n’est probablement pas lui qui a fait toute la mise scène vu qu’il semble avoir pris des notes de ce qu’on lui a demandé de raconter.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 167)